L'image politique


L'image politique est la mal aimée de la communication politique comme on le verra dans les menus fonds documentaires et universités. Ce qui est paradoxal quand on sait la place qu'elle joue dans les compétitions électorales sous sa double vocation d'image réelle et d'image de marque. C'est un des enjeux majeurs de la vie contemporaine.


L'image régit aujourd'hui l'ensemble de la communication politique au même titre qu'un système boursier. Elle participe à un système d'évaluation permanente des personnes, des formations et des valeurs avec ses impresarii et ses agents de change. Elle a fait du débat politique un spectacle et de l'actionnariat politique le moteur d'une société de la transaction.
Il existe certes, comme le montre le menu bibliographie, un certain nombre d'outils et d'anthologies concernant l'image fixe qui ne se limite pas à l'affiche comme on le découvrira dans la rubrique supports. Nous avons dans la rubrique grammaire rappelé les grands principes d'analyse de cette image et donné dans les albums quelques exemples français et étrangers. La collection des albums s'étoffera au fur des actualisations jusqu'à rejoindre l'image contemporaine. 
En ce qui concerne l'image politique animée, celle du cinéma ou de la télévision par exemple, il faut reconnaître que nous sommes en pénurie d'outils et que la recherche universitaire française est très en retard sur la recherche anglo-saxonne qui depuis longtemps, avec des dispositifs sophistiqués et des appareils perfectionnés a investi ce domaine. Pourtant il ne manque pas de travaux de toute nature sur les supports aujourd'hui très variés de l'image animée. Une des explications de ce rendez-vous manqué entre les recherches sur l'image animée et les recherches sur la communication politique tient à la segmentation du champ politique en lotissements, balisés et occupés par des spécialistes patentés qui ont rarement eu l'occasion de participer comme concepteurs, fabricants ou même analyste-conseils à des campagnes électorales.
Inversement les auteurs et commanditaires de clips, de spots, de films ou même d'émissions de télévision sont rarement des politologues et s'intéressent médiocrement aux modes d'échange et de feed-back entre le pouvoir et l'opinion.
Aussi profitant de notre (modeste) double expérience, puisque nous nous sommes trouvés à la fois du côté de ceux qui conçoivent ou aident à concevoir les messages et de ceux qui les analysent, nous avons proposé dans le menu grammaire une grille sommaire de balisage de l'image animée et nous préparons un menu syntaxe qui ne sera malheureusement pas accompagné de documents animés mais indiquera par des liens des sites utiles pour poursuivre l'exploration.